Le b.a.-ba de la bière !

Le b.a.-ba de la bière !

Cheers, prost, salud, tchin & santé !

Parce qu’à La belle vie, nous venons de référencer un sacré grand nombre de bières, des questions se sont posées. Quels sont les ingrédients de ce breuvage ? Combien existe t’il de « variétés » de bière ?  Bières d’Abbaye et bière trappiste : quelle est la différence ? Bitter, pale ale, lager, IPA, craft beer… kezako ?

C’est parti pour un dossier culture générale sur la bière, à partager sans modération !

Commençons par le commencement : les ingrédients de la bière !

On dénombre 4 ingrédients principaux pour la bière : l’eau, le malt, le houblon et les levures

L’eau

L’eau, c’est la vie, c’est bien connu… mais c’est aussi 90% d’une bière, l’ingrédient principal quoi, la base ! Si on prend une même recette de bière mais brassée dans 2 endroits différents avec de l’eau de source, le goût ne sera pas le même. Pourquoi ? La composition de l’eau en minéraux ainsi que son pH influent sur le goût de la bière. 

Le malt

On a tendance à penser que la céréale principale utilisée dans le bière, c’est le blé et bien détrompez-vous ! La première place revient à l’orge, et le malt est issu de grains… d’orge !

Le processus de « maltage » consiste à faire développer le germe contenu dans les grains, puis chauffer les grains pour stopper la germination. Et là, comme pour le café, on parle de torréfaction, avec des arômes de chocolat ou de café qui peuvent se développer. La couleur d’une bière vient donc des malts, son goût en partie aussi et pour info, une bière peut tout aussi bien être composée d’un seul et unique malt ou d’une association de plusieurs, pour plus de complexité.

Le houblon 

Le voila l’ingrédient « saveur » qui va donner du caractère à une bière ! Le houblon est une plante grimpante dont on utilise les fleurs pour la bière. Ces dernières vont apporter à la fois l’amertume et l’arôme. Pour info, le houblon est très peu présent dans la plupart des bières industrielles. Le houblon a aussi des propriétés conservatrices car il est bactéricide ! C’est notamment grâce à ces propriétés qu’est née la bière de type IPA*.

Les levures

Merci les levures : grâce à elles se développent l’alcool et la pétillance ! En effet, responsables de la fermentation, elles se nourrissent du sucre issu de l’amidon contenu par le malt. En utilisant le sucre, elles produisent des déchets : de l’alcool, ainsi que du CO2. Elles produisent aussi parfois d’autres composés chimiques qui peuvent donner à la bière un goût particulier type banane bonbon, pomme !

Ale et Lager : quelle différence ?

Les « Ales » = fermentation haute = température d’environ 20 °C = les levures de ces bières montent, pendant la fermentation, à la surface de la bière = goût plus fruité et plus aromatique >>> manière ancienne de brasser, sans besoin de réfrigération.
 
Les « lager » = fermentation basse = température d’environ 5 °C = famille de levures qui tombent au fond de la cuve pendant la fermentation = bières plus raffinées, avec un goût plus rafraîchissant >>> bière plus moderne, car on a besoin d’une réfrigération artificielle pour la brasser.
Aujourd’hui, presque toutes les bières de masse internationales sont des bières de type Lager, plus précisement du style « Pale Lager », un style qui est pâle en couleur et n’a pas beaucoup de goût.
 

Les différentes bières ou le jeu des 5 familles

On peut classer les bières en 5 grandes familles, le degré de torréfaction du malt déterminant en grande partie la couleur de la bière.

Les blondes

D’une couleur tirant sur le blond très clair, légère, délicate, marquée par une amertume très fine, c’est la bière de soif par excellence, plus appréciée pour ses qualités désaltérantes que pour ses caractéristiques aromatiques ou gustatives. Ce sont les bières emblématiques des grandes marques, qu’on trouve le plus couramment servies en demi-pression et proposées dans les rayons de la grande distribution.

Les blondes « spéciales »

Dans l’esprit des précédentes, d’un blond plus soutenu, ces bières affichent un degré supérieur à 5,5° et sont globalement plus riches et plus intenses. Les brasseurs jouent sur les différentes variétés de houblon pour conférer à ces bières un caractère plus marqué.

Les ambrées

D’une couleur or ambré à cuivré, ces bières sont issues de malts plus torréfiés que pour les bières blondes, et développent des arômes expressifs de réglisse, de fruits secs ou encore de tabac. En bouche, elles ne perdent rien en fraîcheur, mais se révèlent plus savoureuses que les blondes et sont souvent marquées d’une note un peu saline et fumée.

Les brunes

D’une couleur brun acajou à noir profond, les bières brunes sont élaborées à partir de malts fortement torréfiés. Elles se caractérisent par une mousse riche et crémeuse, et une grande onctuosité en bouche. Leur gamme aromatique est dominée par des notes de café, de chicorée, de pain d’épice et de cacao. Légèrement acidulées, elles sont généralement amères en finale.

Les blanches

Caractérisées par un léger trouble, les bières blanches sont veloutées en bouche et sont faites à partir de malts d’orge, mais également de froment. Le nez est délicat et frais, et livre des parfums de pain, de miel et d’agrumes ; la bouche est acidulée.

Légende urbaine : plus une bière est foncée, plus elle est forte ! FAUX – La couleur de la bière est apportée par le malt (orge germé, séché puis plus ou moins grillé), et donne des indications sur le type d’arômes que l’on peut y trouver, mais cela n’a aucun effet sur le degré d’alcool ou l’amertume, due à la présence du houblon.

IPA pour India Pale Ale

IPA est l’acronyme de India Pale Ale, un style de bière venu tout droit de la Grande-Bretagne et bien connu des amateurs de bière. L’India Pale Ale est une version plus forte en houblon et en alcool de la Pale Ale, une blonde plus classique.

Origine du nom, pourquoi Indian ?

Cela remonte au 18ème siècle quand les pales ales étaient envoyées vers les colonies anglaises aux Indes. Afin de pouvoir résister au long et tumultueux voyage de plusieurs mois en bateau et alimenter les troupes anglaises en bière, les brasseries réalisaient une bière plus forte en alcool et plus houblonnée pour que celle-ci conserve ses qualités gustatives. Ce style assez houblonné est de nos jours à la mode dans les pays Anglo-saxons.

Bières belges : la différence entre une bière trappiste et une bière d’abbaye

Une bière trappiste se définit par la description de l’origine, et non par le type de bière. Le nom ‘trappiste’ provient de ‘La Trappe’, une abbaye française dans laquelle s’est fondé l’ordre des trappistes. La bière trappiste doit surtout son renom à la façon artisanale de la brasser et à son goût assez fort. L’appellation est protégée, et une bière est considérée comme trappiste lorsqu’elle satisfait aux critères suivants :

  • Le brassage doit se produire dans à l’intérieur d’un cloître trappiste.
  • La bière doit être brassée par des moines trappistes, ou sous leur supervision.
  • Les gains doivent être principalement distribués aux œuvres caritatives et sociales.

Les bières d’abbaye sont des bières à haute fermentation. Certaines sont brassées par des moines dans une abbaye. Quelques abbayes ont confié le brassage de leur bière à des brasseries commerciales. Dans la plupart des cas, on utilise d’anciennes recettes de cloître. Deux des bières d’abbaye les plus connues sont la Leffe et la Grimbergen. La Leffe blondeest une sorte de bière douce et fraîche, avec un brin d’amertume. La variété brune présente une couleur brun automne et a un goût riche et légèrement sucré.

Une craft beer n’est rien sans son craft brewer

Les amateurs de bière et les brasseurs en parlent régulièrement et on l’aperçoit sur les étiquettes de certaines bières… Ce terme « craft beer » nous vient tout droit des États-Unis, berceau de la révolution brassicole et il s’agit tout simplement d’une bière artisanale.

BONUS : TOP 3 des plus gros producteurs de bière : 

  1. La chine : Avec 1,35 milliards de buveurs de bière potentiels, le pays peut compter sur son marché intérieur. Fondée par les Allemands qui se sont empressés de construire une brasserie, la ville de Qingdao a donné son nom à la première marque locale (« Tsingtao ») qu’on trouve désormais partout dans le monde.
  2. Les Etats-Unis : 3000 brasseurs, 22,43 millions de kilolitres produits chaque année !
  3. Le Brésil : Football et bière ont toujours fait bon ménage. Sans doute ce qui explique que le Brésil soit aujourd’hui le 3ème plus gros producteur de bière au monde. Notez qu’à l’origine, c’est grâce à l’immigration allemande en… 1800, que les premières brasseries s’implantèrent au pays du foot et de la Caipirinha.

Quand aux pays les plus consommateurs de bières, la République Tchèque, l’Autriche et l’Allemagne sont sur le podium !

Retrouvez un CHOIX EXCEPTIONNEL de bières sur le site Labellevie.com avec plus d’une centaine de bières pour varier les plaisirs. 
Chimay bleu, Westmalle Triple et Triple Karmeliet font par exemple partie du top 3 des meilleures bières belges et devinez quoi, elles sont disponibles sur La belle vie ET on vous les livre en 1h !
 
 
 L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération
 
 
Sources :