Ail des ours, vous connaissez ?

Ail des ours, vous connaissez ?

 

On est en plein dans la saison de l’ail des ours, ce serait dommage de s’en priver ! Mais le connaissez-vous ?
C’est typiquement ce genre de produit que La belle vie souhaite vous faire découvrir. Des produits originaux, dont on a peut être entendu parler, qu’on a peut être déjà gouté au restaurant mais qu’on trouve rarement sur les étals.

Cette plante de sous-bois diffuse un délicat parfum d’ail, c’est un vrai trésor pour les papilles. Et pas que les nôtres : les ours en raffolent, particulièrement à la fin de l’hibernation ! Cela tombe bien, c’est à ce moment là que l’ail des ours se trouve à foison. D’où le nom « ail des ours ».
A notre tour de nous en régaler et de profiter de ses nombreuses vertus. 

Connu depuis la Préhistoire, l’ail des ours se digère plus facilement que « l’ail commun ». Sa grande richesse en principes actifs antibiotiques et dépuratifs – bénéfiques notamment pour le cœur et la digestion – l’a rendu très populaire en phytothérapie. Si il aide à faire baisser la tension artérielle, il est aussi très riche en vitamine C.

C’est en cuisine que nous pourrons le mieux vous en parler : cru ou cuit, on vous dit tout sur l’ail des ours et comment l’apprécier.

/// Ail des ours cru ///
– En pesto 
Il faut bien laver les feuilles et surtout bien les sécher. Ciselez-les finement au couteau ou mixez-les et rajoutez les ingrédients typiques d’un pesto : pignons de pins, huile d’olive, parmesan.
LA BONNE ASSOCIATION : poudre d’amande/parmesan/huile d’olive mais aussi tomates séchées/pignons de pins.
A déguster sur des tartines, en sauce pour burger, sur un plat de pâtes, pour napper un plat de légumes ou de champignons. En le rallongeant avec un peu plus d’huile, on obtient une sauce délicieuse pour assaisonner les salades.
– Ciselé. On peut l’ajouter aux salades vertes ou aux salades composées pour donner plus de goût. A rajouter dans de la crème ou du yaourt pour un « dip » qui change.
– En huile aromatisée : Faite macérer l’ail des ours dans une huile de qualité. A utiliser dans une vinaigrette par exemple, ou pour relever des légumes.
 
/// Ail des ours cuit /// 

– Dans des quiches, pizzas, tartes salées ou directement dans la pâte à tarte si elle est faite maison.
– Dans les cakes salés, croquettes de légumes, galettes de pommes de terre.
– Dans des gratins, plats de légumes au four, poêlée et woks, curry et dhals.
 
Retrouvez l’ail des ours dans notre rubrique primeur de La belle vie :
Pour le conserver, placez les feuilles dans un grand verre rempli d’eau, placé au réfrigérateur. On peut le garder ainsi une bonne semaine en changeant l’eau tous les jours. Vous pouvez aussi le congeler ou directement le préparer en pesto.
 
Idée recettes